lundi 29 mars 2010

La galerie Artvera's à Genève présente Serge Charchoune 1988-1975

Rétrospective de l'ensemble de l'oeuvre:
Dadaïsme - Cubisme ornemental - purisme - neo symbolisme abstrait

« Un des grands peintres russes portera mon nom » S. Charchoune

Artvera's est une prestigieuse galerie d'art située au cœur de la vieille ville de Genève, spécialisée dans l'art européen et russe de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Elle inaugure aujourd'hui une rétrospective exceptionnelle, couvrant toutes les périodes créatrices de Serge Charchoune, un grand maître russe actif à Paris durant plus de 50 ans. Artvera's est un établissement qui se situe à mi-chemin entre la galerie d'art et le musée. Grâce à ses contacts privilégiés avec de grands collectionneurs sur un plan international, elle a mis sur pied une exposition inédite de Charchoune, comprenant 80 peintures à l'huile, dont près d'une dizaine d'œuvres ne sont plus apparues au public depuis plus d'un quart de siècle. L'exposition sera ouverte du 13 novembre 2009 et prolongée jusqu'au 10 juillet et permettra au public de re(découvrir), avec un regard approfondi, cet artiste à la fois un et multiple.

« Si Serge Charchoune a eu l'honneur d'être exposé personnellement dans d'aussi prestigieuses institutions que le Musée d'Art Moderne de Paris (7-21 juin 1971) ou le Musée Pouchkine de Moscou (2006) et Le Musée Russe de St-Pétersbourg (2006), il mérite d'être encore mieux connu », souligne Sofia Komarova, directrice de la galerie Artvera's et historienne d'art. Dans cette perspective, cette exposition - unique tant du point de vue du nombre que de la qualité des œuvres proposées pour chaque période - permet de découvrir ou redécouvrir avec un regard nouveau ce grand peintre qui a développé diverses facettes au cours de sa longue carrière tout en demeurant toujours très cohérent avec lui-même. Chantal Bartolini, historienne d'art, relève : « Certes, on parle souvent de Charchoune en relation à sa participation au mouvement dadaïste parisien, mais c'est à partir de sa période puriste et peut-être plus encore dans sa dernière évo
lution vers une forme de néo-symbolisme abstrait, inspiré par la musique et le mysticisme, qu'il atteint le sommet de son art dans des œuvres mûres et désormais exclusivement charchouniennes ».

Artvera's : une galerie qui monte
Sofia Komarova, qui voit en l'art une autre manière d'aborder la vie et l'humanité, poursuit l'objectif de créer un foyer culturel au cœur de la vieille ville de Genève en attirant l'attention sur des œuvres exceptionnelles de l'art moderne. Pari réussi avec cette nouvelle rétrospective à travers laquelle Artvera's affiche ouvertement son ambition d'occuper le devant de la scène artistique. Loin de s'arrêter aux frontières de la cité de Calvin – où elle est en passe de devenir un lieu de visite incontournable – Artvera's se hisse sur le plan international au rang des plus prestigieuses galeries européennes ou new-yorkaises.

A la rencontre du purisme
Toujours dans le but d'assurer une qualité muséale, la galerie présente parfois quelques œuvres supplémentaires dont le rôle est d'illustrer tous les aspects d'un artiste ou d'une thématique. Aujourd'hui, Artvera's a le privilège rare d'exposer la première œuvre puriste d'Amédée Ozenfant, peinte dès 1918, l'année même de la parution des principes puristes dans la revue L'Esprit Nouveau. Intitulée La Carafe (1918-19), cette huile sur toile de 35 x 27 cm est un chef-d'œuvre de l'artiste. Ce dernier influença d'ailleurs fortement Charchoune, lequel déclara, suite à sa première rencontre personnelle avec lui en 1917 : « Je crois bien que je n'en suis pas sorti indemne ! ».

Des experts internationaux pour des questions cruciales
Pierre Guénégan, expert près la Cour d'Appel de Paris et auteur du catalogue raisonné de Charchoune en cours de publication, présente à l'occasion de cette rétrospective le troisième volume pour sa sortie de presse. Son intervention traite notamment des difficultés auxquelles peut être confronté le réalisateur d'un catalogue raisonné, tant pour les recherches que pour l'authentification des œuvres. Hamish Dewar, restaurateur d'art londonien de renommée internationale, a également fait le déplacement à cette occasion. Il collabore régulièrement avec la galerie Artvera's pour l'analyse de l'état de conservation des œuvres ou pour la confirmation de leur authenticité. Avec professionnalisme et rigueur, Hamish Dewar s'exprime sur les enjeux de son travail.

Coordonnées de la galerie et horaires d'ouverture
ARTVERA'S
1, rue Etienne Dumont
CH-1204 Genève – Suisse

Lundi – Vendredi : 9h30 – 12h30 et 14h00 – 19h00
Samedi : 11h00 – 17h00

Tél : +41 (0)22 311 05 53
Fax : +41 (0)22 311 02 10
info@artveras.com
www.artveras.com

Contacts médias :
laetitia.artal@artveras.com
tél : +41 22 311 05 53 fax: +41 22 311 02 10


--
Contact Presse:
Galerie Artvera's
Laëtitia Artal
+41 22 311 0553
laetitia.artal@artveras.com
www.artveras.com

--

Communiqué envoyé le 29.03.2010 17:21:44 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire