vendredi 8 janvier 2010

Découvertes archéologiques importantes pour toute l’Europe : une équipe d’archéologues met à jour des peintures rupestres datant du paléolithique supérieur à Angera, sur les rives du Lac Majeur !

Dans une grotte surnommée « Tana del Lupo », à proximité de la Rocca di Angera, au bord du Lac Majeur, une équipe d'archéologues a découvert des vestiges remontant au Paléolithique supérieur et vieux de 12 000 à 20 000 ans. D'autres vestiges datant de la préhistoire et de l'époque romaine avaient déjà été mis à jour dans la « Grotte de Mitra », sans toutefois faire l'objet d'une étude scientifique approfondie.
Les recherches de Serena Massa, conservatrice du Musée d'Angera, ont finalement attiré l'attention de la famille Borromée qui a décidé d'offrir son soutien financier ainsi que la Région de la Lombardie, afin de concrétiser un projet d´études et de fouilles conduites par Barbara Grassi et Maurizio Tosi (Université Alma Mater Studiorum de Bologna).
C'est ainsi que des vestiges jusqu'alors inconnus ont été mis à jour sur les parois de la grotte : de nombreuses peintures rupestres rouges et noires. Les analyses du professeur Angelo Fossati (Università Cattolica de Milan) ont également décelé des traces ocres qui sont très probablement des empreintes digitales.
Ce phénomène, relativement connu en France (Grottes de Lascaux) et en Cantabrie (Altamira), reste toutefois dans le reste de l'Europe très rare, d'où sa grande signification historique et scientifique.
Il faudra effectuer encore de longues recherches avant de dater précisément chaque peinture, mais il est déjà sûr que certaines d'entre elles remontent à l'époque où des chasseurs s'installèrent dans la grotte, c'est-à-dire le Paléolithique supérieur.
De tels vestiges sont rares en Italie et ils font encore l'objet de recherches. Ces peintures rupestres fascinent non seulement par la puissance de l'expression artistique, mais aussi par le message même qu'elles véhiculent, représentant des scènes de vie et des « paysages » lombards préhistoriques, riches en contenus symboliques.
La grotte ne peut pas être visitée et les instituts universitaires participant aux recherches sont nombreux. Outre ceux cités ci-dessus, nous pouvons mentionner l'Université Technique DISTART de Bologne (mesures topographiques en 3D de la grotte), le CNR de Faïence (analyses archéométriques) avec les professeurs Bruno Fabbri et Sabrina Gualtieri, le laboratoire archéologique du Musée de Come avec le professeur Lanfredo Castelletti et enfin les professeurs Francesco Genchi et Massimiliano David de l'Université de Bologne.

Contact pour la presse :
MAGGIONI Tourist Marketing
Dietrich-Bonhoeffer-Str. 3
D - 10407 Berlin
Allemagne
Tél. : + 49 (0)30 44044398
Fax: + 49 (0)30 42088582
i.bauge@maggioni-tm.de
www.maggioni-tm.de


--
Contact Presse:
MAGGIONI Tourist Marketing
Isabelle Baugé
+ 49 (0)30 44044398
i.bauge@maggioni-tm.de
http://www.lelacmajeur.com

--

Communiqué envoyé le 08.01.2010 11:04:16 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire